L'innocence de la pêche

L'innocence de la pêche

samedi 18 décembre 2010

Le marché de Noël du Centre Ville de Joliette




Cet après-midi nous sommes allés au marché de Noël du centre ville de Joliette. Les enfants ont sculpté dans la glace, mangé du pain d'épices et des bonbons à l'érable. Nous aurions pu faire une ballade en calèche mais il y avait trop d'attente.

Ce soir, nous y sommes retournés pour voir les décorations illuminées. Que c'est beau.

Une belle sortie en famille!

mardi 14 décembre 2010

Mon pépère!

Petite, je percevais mon grand-père maternelle comme un pépère souriant, toujours en train de chanter et travaillant. Il fumait la pipe, faisait son petit somme de l'après-midi et il ne manquait jamais d'écouter la semaine verte à chaque semaine. Nous courrions le rejoindre à la porcherie en vêtement du dimanche pour aller faire un tour de "carrosse à moulée" tout en l'écoutant chanter aux cochons.

En grandissant, il m'est apparût comme un bon joueur de tour. Je l'entends encore rire. Je dois dire que le temps que j'ai plus connu mon grand-père fût lorsque j'ai eu la chance de vivre à ses cotés pendant un été. Que de bons souvenirs! Que de complicité! Il essayait mes bottes de travail me disant que j'avais choisi de la bonne qualité et que j'avais de bon grand pied. Il m'encourageait à chaque repas de bien manger pour prendre des forces et de ne pas oublier ma casquette pour me protéger du soleil. Comme j'étudiais en agriculture, il voulait tout savoir de ce que j'apprenais. Mais il souriait et disait oublier mes conseils pour détruire ses infestations de bébites à patate dans son jardin.

Avec son départ précipité vers un autre monde en mars 2007, je me suis assise pour le voir avec mes yeux d'adultes et de maman. Il était quelqu'un de bien, un grand coeur. Jamais il prêchait contre son prochain. À chaque bénédiction au jour de l'An, l'émotion lui dictait toujours la même phrase :" aimez-vous les uns, les autres". Il aimait la vie, les gens. Il aimait rire et ne se cachait jamais pour vivre ses émotions.

C'était un pépère qui souhaitait une famille unie et remplie de bonheur. Il nous aimait et il nous le démontrait à sa façon. Comme ses pincettes aux joues ou en testant notre manteau d'hiver.

Mon Pépère, sache que ta vie sur terre m'a apporté de bonnes valeurs que je veux transmettre à mes enfants et à mon entourage. Tu m'as montré que chaque personne avait quelque chose de bien en eux, que tu appréciais la vie et tout ce qu'elle t'a donné. Tu débordais d'amour pour nous tous. Que tu as su garder ton coeur et tes yeux d'enfants.

Ta petite fille xx

mardi 30 novembre 2010

Il arrive un moment dans notre vie.....

Ou même plusieurs moments dans nos vies, où nous arrêtons et nous demandons:
- Où je vais ???
- Qu'est-ce que je fais ???
- Est-ce que je veux continuer comment ça???
- J'ai besoin de changement...
-J'ai besoin qu'il se passe de quoi là... maintenant...

Et,
Nous commençons à vivre une réflexion intérieure.. en silence .. dans notre coin.. avec nous-même.

Souvent, on informe nos proches. On leur dit ce qui nous passe par la tête, sans nécessairement demander de l'aide.. sans nécessairement demander des réponses, sans vouloir en trouver non plus.. Plutôt une écoute, une compréhension, de l'empathie. Effectivement, cela appaise l'autre, le rend plus ouvert, plus compréhensif.

Quelques fois, nous avons besoin d'aide... d'une écoute plus neutre avec une expérience de la vie qui peut nous faire avancer, comprendre et accepter ou même aider à décider de ce que l'on veut. De nous donner le droit de choisir, OUI.. mais ces choix sont quelques fois difficiles afin que par la suite, on vit mieux. Plus libre, serin, en paix avec nous-même.

J'en suis rendue là. Je vais avoir bientôt 39 ans et l'urgence me poigne la gorge et me serre la poitrine de guérir des plaies ouvertes qui étaient oubliées et qui font très mal. Tout remonte, mélangé, non résolu et j'accumule depuis lontemps des frustrations, des non-dits parce que dans le temps, où certaines choses ce sont passées, je ne savais pas comment réagir, ou même mieux j'avais peur de réagir. Peur de tout perdre et pourtant... ai-je gagné quelques choses en échange???

Une paix sournoise , OUI...

J'ai surtout un besoin criant de me retrouver, MOI, la fille rieuse, pleine de vie, souriante, tranquille...
Et pour ça, je dois régler des choses, "tâsser" du monde, prendre ma place...
En espérant que le tout se fera en douceur, le plus possible. Et que je ne perdrai pas grand chose mais plutôt gagner de bonne relation avec moi-même et tous ceux qui me sont précieux.
À suivre!

samedi 27 novembre 2010

Il y a de beaux moments comme ce matin....

Ben oui, ce matin, après un agréable déjeuner chez ma mère avec les enfants, je l'écoutais expliquer aux enfants, pendant qu'il plaçait les personnages en dessous de son sapin, le pourquoi qu'elle plaçait ses figurines à tel endroit, les personnage de la crèche, les choix de ses maisonnettes.

Je revivais mon enfance. J'aimais faire le sapin avec elle. Malgré que c'était long et avec tant de minutie. Mais on passait un bon moment quand même.

J'avais le sourire.. J'étais heureuse. Enfin, on s'entend bien ma mère et moi. Beaucoup de chemin à parcourir encore mais elle comprend mieux ce que je vis. Elle sait que je travaille fort à améliorer ma vie, ma personnalité et mes relations. Du fait, elle accepte plus facilement ma façon d'être et d'agir sans que j'ai à me justifier à chaque fois.. ou mieux, sans que je me sente obligée de me justifier.

Que ça fait du bien.

J'ai voulu faire mon sapin avec mes enfants. Résultat, j'ai pogné les nerfs! Manque de patience avec ma fille qui veut toucher à tout et qui brise facilement tout et mon fils qui essait d'être efficace en voulant prendre les devants. Bref, ils ont quand même décoré leur chambre et fait un calendrier de l'AVANT.

Voilà.. Noêl s'est installé chez moi pour tout le mois de décembre.....

mardi 16 novembre 2010

Un petit sourire dans ma vie!

Ha! Que je me sens bien c'est temps-ci!
Je lis beaucoup et ça me fait réaliser comment je suis et combien je suis.
Heureuse, comblée...
Je prends soin de moi .. je fais face à mes obligations, responsabilités avec le sourire. Je trouve le moyen de me sentir bien même si je tripe pas toujours sur ce que je dois faire.. (ménage, lavage, épicerie, devoirs des enfants et j'en passe).
Le soleil des derniers jours me fait tellement de bien.
C'est tellement ridicule que ça me fait rire. Mes comptes sont à jours, rien ne traîne, tout est fait, je m'entends bien avec mon entourrage.
Je prends ma vie en main et je décide de tout.
Je choisis et prends conscience de mes choix.
Ce ou Ceux qui me font suer.. bye bye.. à la poubelle (façon de parler)
ET je ne fuis rien en passant! Je fais face justement. J'arrête d'encaisser sans rien dire. Je réagis et arrête de laisser les autres choisir à ma place.
WOW! que je me sens bien...

dimanche 14 novembre 2010

Écoute là!

Écoute là , s'il-te-plaît, elle a besoin de parler.
Accorde-lui seulement quelques instants.
Ne la bombarde par de conseils et d'idées,
Et ne te crois pas obligée de régler ses difficultés.

Écoute-là, s'il-te-plaît, elle a besoin de parler.
N'essaie pas de la distraite ou de l'amuser,
car elle croira que tu ne comprends pas
l'importance de ce qui vit en elle.
Surtout, ne la juge pas, ne la blâme pas,
et ne te crois pas non plus obligé d'approuver,
si elle a besoin de se raconter.
C'est simplement pour être libérée.

Écoute là, s'il-te-plaît, elle a besoin de parler.
N'interprète pas et n'essaie pas d'analyser.
Respecte ses silences qui la font cheminer,
car c'est par eux, bien souvent, qu'elle est éclairé.

Et quand tu l'auras bien écouté,
À ton tour , tu pourras parler.
Et à son tour, elle t'écoutera.

lundi 11 octobre 2010

Manque de temps.. ENCORE!....

GRRRRRRRRRRRRRRRR... je suis épuisée...
De courir, de m'obliger... à tout ! Je n'en fais pas la liste.. vous la savez par coeur chères mamans et lectrices!

Sans oublier que j'ai l'homme de la situation. Celui qui est à la maison à temps plein et qui veut aider et fait tout pour me rendre la vie plus facile. MAIS à SA manière, quand ça lui tente.. Puis après, c'est correct! .. ben non.. jamais assez vite pour moi.. VOYONS !

ET.. je cours et trouve du temps de le contredire, de le reprendre et de faire à sa place... NON MAIS! elle est où la limite.. crime de crime! Là je m'enrage après moi.. la folle qui veut tout faire à SA manière, qui chiale après tout parce que RIEN n'est fait à SA manière.

MAUDIT qu'il est bon d'endurer tout ça sans lever le ton, ni même s'impatienter.. Il rit.. me trouve bien drôle avec mes "sparages"!

HA, que je m'ennuis du temps où j'étais à la maison à me dorloter et dorloter ma famille. À trouver le temps de nettoyer tout à mon goût, de ranger aux bonnes places, de jouer avec les enfants par envie, de regarder le temps défiler et les autres courir!

Là, les seuls fois où je regarde de quoi courir , c'est la bou-boule de mousse dans les coins de l'appart et moi qui s'en va au travail.. trouver le temps long parce qu'il y a personne à servir.. les journées sont longues et je m'emmerde souvent! Je me sens si inutile! MAIS j'ai une paye et deux bonnes copines qui me font bien rire! Par chance qu'elles sont là!

Coup de cafard.. en espérant que ce n'est que passagé.. je vais aller me taper 7 jours de travail routinier à sourire à des clientes qui ont toujours de quoi de plate à dire sur le magasin, ou sur les produits que l'on vend.

a+

jeudi 7 octobre 2010

J'ai choisi cette homme pour la vie.........

Hé oui.. déjà près de 10 ans que nous sommes ensemble (1999).. et je l'aime tous les jours plus que la première fois où il su faire battre mon coeur à la chamade.

Il sait... comment me soulager quand je ne vais pas bien, me réconforter quand je suis inquiète, m'écouter quand je dois me vider le coeur, sourire de mes maladresses, rire avec moi, m'encourager quand je doute... Il SAIT!

Je suis étonnée et en même temps convaincue qu'il est CELUI qui sera dans mon coeur pour la vie. Père de mes enfants, amants, amis, époux dévoué... Il EST celui que j'espèrais de celui qui partagerait ma vie.

Ho oui.. il a ses défauts... mais combien ils sont faciles à vivre tellement il EST et il SAIT...

Oui, nous avons vécu plein de moments difficiles qui ont su nous rapprocher. Ensemble, nous sommes fières de nos enfants; nos réalisations les plus importantes.

Il me fait vibrer, sourire, rire. Je suis heureuse et bien avec lui.
Je t'aime mon amour et pour la vie!
Je vous en souhaite autant!

samedi 11 septembre 2010

Septembre, la rentrée....

Que l'été a passé comme une flèche!
Encore tout plein de changement, d'ajustement.. et hop déjà la rentrée scolaire.
Ma fille en première année qui veut tellement apprendre et qui va trop vite dans tout!
Épuisée le soir, pleure pour un rien et s'ennuit beaucoup de maman qui travaille trop souvent, selon elle.
Mon fils, qui y va de reculons. .. obligation plus que tentation.. Une chance qu'il a les louveteaux.. ça le motive et le rend heureux.
Fiston : déjà à 9ans et je le sens si loin de moi. On se comprends pas bien nous deux. DÉJÀ!...
Je garde confiance. Je prends de grande respiration et essais d'écouter ce qu'il a à me dire... les émotions prennent si vite le dessus, que j'oublie d'écouter et je me mets à parler, .... trop vite!
Mon mari, papa de mes enfants, qui prend soin de toute la famille, autant de moi qui a mal aux jambes à mon retour de travail et qui me les masse tous les soirs, sans que je lui demande. Papa, qui fait à manger, le lavage, l'épicerie, les devoirs et leçon, les bains,.. tout ça, sans aucun soupir,... Maudit que je l'aime!
Franchement, je suis bien... je me sens bien.. entourée de mes amours. D'un mari aimant, présent pour moi et mes enfants.. quoi demander de plus!
J't'aime tellement Martin ... xxxxxx

jeudi 17 juin 2010

Ma chère fille si émotive...

Elle est entrée dans le salon en larme.. que dis-je.. en crise!

Ébranlée comme toujours, la fin de son monde était arrivée.

Le plus calmement possible (car ça m'arrive dans avoir plein mon truc de ses crises de nerf à 6 ans), je lui demande ce qui ne va pas.

Elle me montre un dessin que je lui avais fait et elle avait gribouillé un endroit tout en noir. Je la rassure du mieux que je peux en lui expliquant qu'une fois que le dessin est donné en cadeau, la personne qui reçoit ce cadeau fait ce qu'elle veut et moi qui lui a donné ce dessin n'a rien a en dire.

Je lui répète donc, que je ne suis pas du tout en colère. Après, qu'elle réussit à respirer, elle chuchote de sa petite voie; "mais tu n'as pas de peine, de voir ce que j'ai fait à ton dessin"???

Alors, en la prenant dans mes bras, j'ai compris , qu'elle... avait de la peine pour moi.

Avec un gros câlin, je lui ai expliqué que si elle a tant de peine, elle doit comprendre qu'elle doit faire attention à tous les cadeaux qu'elle recevra dans sa vie. Et non, je n'avais pas de peine pour mon dessin.

Les yeux humides et le coeur lourd, elle m'a dit ; " Je t'aime maman".

vendredi 11 juin 2010

Ces chiens qui jappent toute la journée!

Pauvre eux.. Je ne peux comprendre un propriétaire de chien qui laisse son compagnon accroché à une chaîne à l'extérieur ou bien dans la maison à japper toute la journée.

J'aime trop les animaux. Je ne peux accepter de laisser une bête dans un coin.. Donc, je n'ai pas de chien car je n'ai pas le temps de m'en occuper. Et mes proches pourraient en raconter des histoires.. car j'ai essayé et j'ai pleuré à chaque fois qu'il a fallu retourner ou donner le chien car nous manquions de temps pour s'en occuper.

Vous savez.. le minimum; le nourrir, le promener, ramasser les "petits cadeaux, le faire garder lorsqu'on s'en va en vacances, etc...

Oui, je l'admets; je juge peut-être vite! Pis après...

C'est juste que lorsque j'entends le chien du voisin, japper toute la journée et que lorsqu'arrive le soir, il est dehors pour se changer les idées et se fait crier après d'arrêter de japper, je me demande " pourquoi mon voisin a un chien?". Un chien en ville! Voyons donc!

Pauvre bête!

Même moi, je perds patience après lui.. surtout à 5hrs ou à 23h lorsqu'il jappe après tout ce qu'il voit dehors.. Moi, je dors la fenêtre ouverte.. et même fermé, je l'attends. Je le sais, je l'ai essayé.

Je souhaite fortement que si l'incarnation existe, je ne veux pas être un chien!

mercredi 9 juin 2010

J'ai encore douté... pourtant

Ha... j'en suis convaincue! On attire ce que l'on veut dans SA vie.
Du bon comme du mauvais...
Je m'explique.
Le revenu familial qui diminue suite à la fin de mon chômage et mon chum est à 70% de son salaire. Vite, la mère panique, le budget s'effondre à la fin juin. Il me faut une job!

ET POURTANT :
Moi, qui clame à qui veut bien m'entendre:
" Je ne veux plus courir, prendre le temps de vivre, de m'occuper de mes enfants et bla, bla, bla".

Mais, VITE À LA RECHERCHE D'UNE JOB...
Je prends tout, postule à tout ce que je peux et j'attends... et je doute...

Je doute de mes capacités, de mon expérience, des horaires de fou pour la nouvelle job, d'accepter la job sans être emballée, de ne pas avoir assez de temps pour tout mon petit monde et surtout pour moi-même!

POURTANT
J'en ai 3 jobs.. Maman temps plein, conseillère AVON et TUPPERWARE.. Mais, ça roule pas comme je le veux. Alors, fonce! BOUGE.. fait quelque chose!

Dimache le 13.. je serai dehors chez moi à recevoir du monde pour planifier mon été de vente pour TUPPERWARE.. prix de présence, tirage et bien plus encore!

Je suis convaincue ce matin que la vie va m'apporter que du bon. Il le faut! C'est comme ça. Je me suis levée ce matin et j'ai senti que quelque chose allait changer ma vie!

Je vous dirai quoi bientôt !... bonne journée

samedi 5 juin 2010

La vie comme je l'aime... Marcia Pilote

Wow.. ce livre à changer ma vie.. j'ai lu celui des chroniques d'été.. que j'avais emprunter à la biblio..

Mais je l'avoue: je suis tomber en amour....
Je vais aller me chercher les deux livres (chroniques hiver et été) et les laisser sur ma table de chevet. C'est à lire avant de dormir.. C'est si bon pour toutes les mères de famille. Oui, je me sens moins coupable après avoir lu qu'une seule page.

MERCI ....

Y a des journées sans....

Oui, ça m'arrive d'être sans... ou d'être trop...
Je m'explique:
Le sans : c'est sans rien.. pas le goût de rien, d'être seule au monde, seule avec soi-même et c'est tellement criant. Avoir la maison, juste une journée, sans le chum, les enfants. Juste moi toute seule. WOW... le rêve de toute maman! Encore mieux, seule et rien à faire. S'obliger à rien. PALPITANT! et pourtant...

Le trop :.. c'est trop plate, impatiente, en colère, trop "chiante" pour tous ceux qui vivent avec moi, trop là pour reprendre tout le monde sur tout, trop bête.. JUSTE TROP !!!

Hé oui, ça m'arrive à moi. Tous les mois et ça dure presqu'une semaine. Mais y a au moins une journée où c'est la pire .. la veille des m.. là j'éclate, je crie et je pleure. Tant que je pleure pas un peu, rien se passe dans mon corps... Il attend patiemment que je craque. Ensuite, ben c'est le changement aux 4 heures pendant plus de 5 jours. YÉ.. on est bien faite nous autres, les femmes. On s'est comment ça fonctionne lorsqu'on accouche car ça fait déjà toute une vie qu'on est mené par le bout du nez au moins 5 jours par mois au 4 à 6 heures pour un changement. Sauf, qu'on appelle pas ça des couches, mais on pourrait bien le faire si on en envie de rire. Mais non, on a pas envie de rire à ce moment là... On a envie de tout casser. Pour ma part à moi en tout cas, c'est comme ça. C'est hormonal selon ma doc.. Ben oui, une femme, elle aussi. Mais elle ne vit pas ça de la même façon que moi.

Non, on est tous différentes. Donc, y en a qui vivent ça mieux que moi. TANT MIEUX pour elle et ceux qui l'entourrent. Moi, je devrais partir pendant tout ce temps, surtout le AVANT. Juste pour épargnier ma p'tite famille. Pauvre eux! Et j'ai beau me parler, me regarder aller, je m'enrage encore plus. Je le vois que je fais endurer tout ça à ma p'tite famille MAIS c'est tellement fort en dedans de moi.

C'est là que je vois que j'ai un être merveilleux qui partage ma vie. Mon chum, mari, amant, ami et père de mes enfants. Il SAIT quoi faire lui quand je suis comme ça. Il SAIT quoi dire aussi. Il EST si ... pas trop juste assez. Là, tranquille, il me surveille. Efface les enfants quand c'est le bon moment. S'arrange pour que je me repose, me masse les reins, et s'efface lui aussi avant que je le tue de mes platitudes. Et souvent, j'arrive à lui lancer les pires mots méchants qu'une femme pourrait dire à son mari.. Ha, ça lui arrive de pêter les plombs et je le mérite bien.....

J'ai toujours été comme ça dans mes spm et plus je veillis, pire je suis. HA.. j'en ai eu des conseils... j'ai tout essayé .. SAUF une chose : prendre du temps pour moi. On m'a dit que dans cette semaine là, je sors toutes les frustrations , les accumulations, les pertes de patience non gérées, et j'en passe. Alors, qu'en prenant du temps pour moi, bien logiquement, ça devrait diminuer. Mes semaines seraient moins EXPLOSIVES...

J'attends quoi??? ça c'est un autre sujet que je pourais m'étendre.. "prendre du temps pour soi"...

à suivre..............

samedi 15 mai 2010

Ha! nos enfants!

Ben oui, ça m'arrive de douter de moi et surtout de mes capacités à donner le bon exemple et offrir le bon chemin à mes enfants.

J'ai surtout la chienne de leur donner le meilleur de moi-même avec tout mon amour possible et de finir par me faire "envoyer chier et manger de la merde", un jour!

On a beau faire le maximum, ça fini par vous haïr du plus profond ... parce qu'on en fait trop ou on en fait pas assez!

Mais elle est où la ligne du TROP ou pas ASSEZ???

Pas assez aimé, écouté, épaulé, encouragé OU trop aimé, écouté, encadré à empêcher de les laisser vivre!

Ben voyons!..
Oui, je sais ce que c'est.. j'ai été enfant, ado et jeune adulte qui a fait tous ses reproches à ma mère et mon père. Et qui comprend en étant parent à son tour, ce que c'est d'être parent, d'en faire trop ou pas assez , comment le savoir??? Lorsque nos enfants, à leur tour, nous font des reproches, est-ce qu'il est trop tard pour réparer les gaffes ?? NON.. mais c'est plus long !

Le pire c'est qu'il n'y a pas de livre du "parfait parent" .. J'en ai lu plein de bouquin sur l'art des parents, comprendre les enfants, la discipline, etc... mais rien ne parle vraiment de ma belle émotive de menteuse de Claudie et mon grand rêveur, dans lune et super influençable d'Olivier.

Sans oublier que ça change en grandissant. Ils se mettent à argumenter sur tout ce que tu dis. Disputent, chialent, pleurent, rient, crient, sautent partout, maladroit, oublient ses leçons, ne font pas leurs devoirs, reviennent avec des copies...

Et ils n'ont que 6 et 9 ans..

J'appréhende vraiment l'adolescence... et la période des jeunes adultes..

Ils sont où les résultats de notre éducation???

Ha oui: c'est lorsqu'on rencontre d'autres enfants et qu'on voit la face des parents exaspérés, voulant disparaître du monde. Là, on se dit : wow.. les miens sont si fins!

Oui, mes amours, sont gentils, polis, travaillent du mieux possible à l'école, respectent les règlements de la maison, de l'école, écoutent les consignes, sont serviables et j'en oublie!.

Mais il y a des moments, où on se demande s'ils ont été "lobotisé". Comment ça se fait que lorsqu'on est épuisé, les petits monstres sont là?

lundi 15 mars 2010

Le fièvre du printemps ! ! !

Ha!.. les joies des journées qui rallongent.. le manteau qu'on laisse ouvert, le foulard qui revole.. Les fenêtres de l'auto s'ouvrent plus grandes...

Les souliers à la place des bottes... s'assoir et se chauffer la "kouenne" au soleil...et même pour certains comme moi, penser sérieusement à enlever la crasse de l'hiver sur les fenêtres de la maison pour mieux voir le printemps prendre SA place et installer les moustiquaires pour offrir aux insectes, qui se réveillent, la frustration de ne pas entrer chez nous!


HUMMMMMM !!!!!!!!!!!


Pour les becs sucrés,les joies des partys de cabane à sucre.. le sirop d'érable des québécois.. la tire.. et pour ceux et celles qui préfèrent le salé, nous avons droit aux oreilles de christ.HUMMMMMM!!!!!!! J'y suis allée me régaler. Super bon et pas cher.. on a même eu droit à un plat de neige sur notre table avec la tire dedans. WOW!

Ensuite, viens les bottes d'hiver imbibées d'eau, les salopettes tâchées de bouettes... les mitaines.. on ne sait plus comment les qualifiés tellement elles sont.. et les sourires fendus jusqu'aux oreilles.. ;"Regarde, man on voit le gazon"!

Mon fils, qui a très hâte de sortir sa nouvelle planche à roulette reçue pour ses 9 ans et ma fille qui revient de l'école pas de tuque sur la tête!

En plus.. ce soir... je pars en auto et me surprends à regarder l'heure.. il fait encore clair à 19h.. YOUPI! C'est vraiment vrai. .. on s'en va sur le bon bord!

Espérons-le.. y en a qui disent; "Bah, on peut avoir encore de la neige.. on a vu ça en avril 2007"! Ouais, pis.. elle va fondre aussi vite qu'elle est tombée.

Malgré que nous n'avons pas eu un gros hiver avec beaucoup de neige et des températures trop froides.. j'avais bien hâte de sentir ma peau se réchauffer au soleil du printemps!

Au plaisir, cher/es lecteurs/trices......

dimanche 14 février 2010

St-Valentin.. la fête idéale pour...

- Renouveler mon engagement vis à vis mon amoureux(dans mon cas.. plus de 10 ans)
- Créer des petits moments remplis d'amour
- Faire plein de petites attentions spéciales
- Faire un gros câlin à ma fille et à mon fiston
- Prendre ma soeur dans mes bras et la serrer très fort
- Dire "je t'aime à ma mère et à mon père"
- Prendre un moment pour penser à tous ceux qui me sont chers....

ET......
Prendre soin de la personne la plus spéciale, importante et unique à mes yeux :

MOI

Bonne St-Valentin chers/es lecteurs/trices

jeudi 11 février 2010

Ces gens qui passent et qui nous accrochent!

Cher lecteur/trice,
Je suis certaine qu'un jour, vous vous êtes arrêté parce qu'une personne que vous venez de renconter, saluer, ou même jaser quelques minutes, cette personne vous la connaissez...vous pensez: "J'ai l'impression de la connaître" ou mieux "je me sens si bien à ces cotés".

Appelez ça comme vous voulez, selon vos croyances.. des connaissances dans des vies antérieures (frère, soeur, mère, ami...) âmes soeur, jumeau, jumelle, etc.

Moi, ça me fait réfléchir. Surtout si cette personne change votre vie. J'en suis même convaincue : "Chaque personne que nous croisons, change notre vie!"

Les exemples que je pourrais énoncer, donne des frissons dans le dos. Il faut quand même aiguiser notre regard à ce sujet. C'est tellement subtile. Souvent, je me dis : "Hein, pourquoi maintenant".

Arrêtez vous et vérifiez dans votre vie. Souvent des personnes que nous connaissons et même plus subtilement des inconnus nous disent un mot, font un geste que nous comprenons pas et pourtant... ça change notre vie.

Et encore mieux! Nous rendons l'appareil. Nous changeons la vie de notre entourrage suite à un mot, un geste, une décision... c'est si simple! Trop même que nous y ne le voyons plus.

Aiguisez votre oeil..et vous verrez!

À la prochaine!

vendredi 5 février 2010

La reconnaissance du travail accompli......

Oui cher lecteur/trice,

Qui n'aime pas se faire dire "Wow, quel beau travail!" - "J'aime travailler avec toi" - "Merci, man! Tu es la meilleure maman au monde!" - "Ho ma chéri, t'es tellement fine, merci!" , etc...

Ha! que ça fait du bien d'être reconnue. Les épaules remontent, le dos redevient droit, le sourire fendu jusqu'aux oreilles, le coeur plus léger et même quelque fois, du rouge se dessine sur nos joues.

Comment on se sent bien lorsqu'on est à la bonne place, au bon moment à faire ce qu'on aime et qu'en plus, on se faire dire merci! Rien ne vaut plus que ce moment précieux. Qu'on voudrait-on connaître l'emplacement du bouton "pause" et "revivre" du rythme de la vie à ce moment précis.

Cette phrase, ce moment, que l'on remet en boucle dans notre tête pour ne pas l'oublier. C'est tellement rempli de bonheur, de tous les plus qu'on recherchait.

Bien cher lecteur/lectrice, j'ai vécu ce moment plusieurs fois cette semaine. Je me suis sentie transformée. En paix avec moi-même et mon dévouement. Enfin reconnue, appréciée, valorisée... WOW! MERCI LA VIE!

jeudi 28 janvier 2010

Tu récoltes ce que tu sèmes!

Wow quelle belle phrase!

J'y crois tellement! C'est si vraie.

On devrait l'utiliser souvent et pourtant, on le fait à chaque fois que l'on souhaite quelque chose ou bien que l'on passe un commentaire négatif du genre " bah, elle est bien chanceuse, ça ne m'arriverait pas à moi cette belle affaire là".

Hé bien détrompez-vous cher/e lecteur/trice, c'est tout a fait ce qui vous arrive. Vous avez souhaité que ça ne vous arrive pas. Rien n'arrive par hasard!

Oui, je comprends votre scepticisme! Moi, aussi, il m'arrive de douter. Et, à chaque fois que je doute ben BANG! il m'arrive quelque chose de positif ou de négatif pour affirmer que je ne dois pas douter.

C'est plus qu'une simple vérité. C'est de la foie... ha! j'en parlerai bien un jour de cette foie que nous n'avons plus. On l'écrit bien plus souvent avec un "S" qu'avec une "E".. Il était une fois, à chaque fois, à toutes les fois, quelque fois... un autre sujet.

Bon revenons à notre sujet...

J'essais de toutes mes forces d'éliminer les phrases négatifs, la petite voie qu'on entend tellement souvent qu'on finit par ne plus la distingué de notre pensée. " ben voyons, donc, voir si tu es capable de réussir ça toi" , "t'es-tu sure de toi", "bah, laisse ça à d'autre, c'est trop compliqué", "vas-tu vraiment réussir?", "t'es trop fatiguée, laisse faire"....etc.

Elle en connait des phrases négatives toutes prêtes à nous démonter cette petite voix là... elle parle si fort qu'elle enterre tout ce qui pourrait nous aider à foncer dans la vie.

Il y a aussi les petites voix des autres (amis/es, parents, collègues)c'est aussi dévastateur que notre petite voix car ils confirment ce qu'elle nous avait dit vlà deux minutes!

Y a aussi notre 6ième sens.. qui s'engourdit à son contact. Elle s'organise pour nous faire oublier, stresser parce qu'on a oublié, parce qu'on est en retard et elle nous fait douter de nos capacités. À la regarder aller.. elle (la petite voix) a travaille fort... elle est bien capable de tout!

Alors, pourquoi ne pas s'arrêter et commencer à ressentir notre 6ième sens. Celui qui a confiance en nos capacités. Se dire de belles choses le matin " Je suis belle, fine, bonne et capable" (au masculin pour messieurs). Oui, il faut le faire pour nous, parce qu'on vaut plus! On fonce! On a qu'une vie à vivre!

Ben arrêton d'écouter cette petite voix!

Vivons notre vie, la tête haute, heureux/se de nos réalisations et fièr/e de nos projets.

Changeons notre discours.. parlons positif.. ."Oui, moi aussi j'y ai droit et ce sera encore mieux lorsque je l'aurai ou réussirai!"

(je me relis et je me dis que j'ai de l'énergie à revendre aujourd'hui. J'ai même le regret de confirmer que je me vois comme un affirmateur en pleine conférence! Ouais pis ! ! ! (petite voix , grrrrrr)(rire))

bisous cher/e lecteur/trice!

mercredi 27 janvier 2010

Une maman à temps plein!

Ben oui..
Que voulez-vous? "Une maman reste une maman toute sa vie"!

Ha, qu'on est dont heureuse d'être enceinte..surtout le premier ! ! !
Les premiers mouvement dans la bedaine...
Les premiers sourires
Les premiers rires
Les premiers gazoullis!
Les premiers PAS
On fait des gageures "dira-t-il maman ou papa en premier?"

Mais on oublie facilement les cries, les pleures, les crises de dents, les couches sales, les fesses rouges, les nuits blanches très nombreuses...et j'en passe!

Ensuite, ça veillit. "Les problèmes grandissent avec les enfants"

L'école.. OUCH! on perd le contrôle...
Autant nous avons pris la peine de lui apprendre le "s'il-te-plaît" et "merci" que dès sa première journée il ramène les mots : merde, c'est cool! C'était super Hot, man t'aurais du voir ça...." 5 ans..

Imaginez à 9 ans... et ma fille à 6 ans... OUFF...

Je me permet aussi de vous rappelez combien on s'inquiète de nos enfants. Faut pas penser aux pires. Avec tout ce qu'il y a dans le monde! (ha, j'ai l'impression d'entendre ma grand-mère). Mais sincèrement, les enlèvements, la drogue, l'inceste et j'en passe. OUFF... De quoi virer fou!

En plus, plus ça veillit "cette petite bête là" plus ça argumente pis fort à part de ça... Même que souvent, je reste sans le mot. Pis je dis " en tout cas" (WOW)

MAIS.......... oui il y a un mais..
Mes enfants (oui les miens) sont les plus fins, les plus beaux, les plus intelligents! Les plus... toutes en fait!

Malgré que je trouve quelques fois, mon rôle de mère difficile, stressant, inquiétant, essouflant, emmerdant même... je ne peux pas m'en passer. J'aime jouer,rire, discuter avec mon grand, raconter des histoires à ma plus jeune et leur apprendre plein de choses. J'essais d'en profiter au maximum.

Je ne sais pas comment se sera à l'adolescence, ni même jeune adulte. Mais une chose est sure (que toutes les mamans appuieront ma pensée) c'est qu'on les aime TOUJOURS et AUTANT DEPUIS LE PREMIER REGARD, malgré tout ce qu'ils nous font vivre!